L'environnement une priorité pour la ville

L'environnement une priorité pour la ville

Sommaire :

- Des espaces remarquables à vivre et partager

- Le Jardin des plantes des Capellans

- Le Parc Municipal de la Prade

- Pavillon bleu des plages et des ports

- Une zone technique « HQE » (Haute Qualité Environnementale)

- Saint-Cyprien vers une 3ème fleur

 



 Des espaces remarquables à vivre et à partager :

le Jardin des Plantes des Capellans et le Parc municipal de la Prade

Parsemée d'îlots verts, notre ville conjugue le bleu de la Méditerranée avec toutes les couleurs du règne végétal. L'image satellite illustre bien cette caractéristique, heureusement préservée et toujours améliorée, de Saint-Cyprien. En grands seigneurs de ces espaces, deux poumons verts, deux lieux magiques pour se balader en famille, faire du sport, se ressourcer, se détendre... rythment les saisons de Saint-Cyprien.


Le Jardin des Plantes des Capellans

À quelques centaines de mètres du port, loin du bruit et de la foule, le Jardin des Plantes des Capellans est l'endroit idéal pour se ressourcer. Créé il y a plus de 100 ans par la famille Rovira, ce parc de 5 hectares a été racheté par la municipalité à la Caisse des Dépôts et Consignations. Le projet immobilier prévu sur le site a pu ainsi être stoppé et un tout autre projet initié dès 1994 : celui d'un jardin d'agrément ouvert à tous. Havre de paix et de fraîcheur propice à la rêverie, c'est aujourd'hui un lieu de balade mais aussi de découverte et de dépaysement. En effet, l'aménagement de ce jardin, outre le fait qu'il a contribué à sauvegarder un patrimoine hérité du XIXe siècle, a eu pour but de créer un jardin botanique à vocation pédagogique. Les essences méditerranéennes et exotiques nouvellement introduites valorisent de plus en plus ce projet. Des arbres plus que centenaires comme les cocotiers du Chili (Jubaea chilensis), de très grands troènes (Ligustrum japonicum) et de très nombreuses espèces de palmiers, de bambous, de camélias, sans oublier la superbe collection de roses, procurent au promeneur un sentiment de calme et de sérénité dans un espace évoquant pourtant la liberté de Dame Nature. Le parti pris d'un jardin à l'anglaise, s'organisant selon des cheminements divers ouvrant sur des points de vue "picturesques" (où un peintre aimerait à poser son chevalet), est d'ailleurs clairement apparent. A l'entrée du parc, le long embarcadère en bois se présente comme une invitation au voyage, un chemin qui conduit à la découverte de trésors végétaux : prairies ensoleillées, plan d'eau et cascade fleurie hébergeant plantes aquatiques et nénuphars géants, forêt de bambous... Difficile de les citer tous. Le livre consacré au Jardin est le recueil indispensable pour découvrir toutes ses surprises et ses habitants : paons, écureuils, carpes et poissons multicolores...
Au gré des 4 saisons, que vous soyez passionnés de botanique, à la recherche de calme et de fraîcheur ou simple curieux, le Jardin des Plantes des Capellans est un lieu incontournable de balade à faire seul, en amoureux ou en famille.

 

 

 

Tout récemment introduit au Jardin : l'une des espèces d'arbres les plus rares au monde !
Le pin Wollemi est considéré comme l'une des espèces les plus anciennes et les plus rares au  monde dont l'histoire remonte à l'époque des dinosaures.
D'après des découvertes fossiles, les botanistes le pensaient éteint depuis 2 millions d'années. En 1994, le pin Wollemi a été découvert, par hasard, dans une vallée isolée du Parc National Wollemi, en Australie, par David Noble, garde-chasse.
Aujourd'hui, moins de 100 exemplaires ont été recensés dans la nature. Un programme de sauvegarde et de multiplication à l'échelle internationale a été mis en oeuvre.
Le pin Wollemi est un conifère au joli feuillage vert foncé, évoquant des feuilles de fougères, avec une écorce boursouflée. Le développement de plusieurs troncs est possible.
Il supporte très bien la taille et semble résister jusqu'à -12°C. De croissance lente, il peut atteindre jusqu'à 40 m de hauteur au bout de plusieurs siècles.

 

Cœur du jardin, le plan d'eau
Le bassin du Jardin des Plantes a été creusé en 2001. En 2005, un second bassin a été créé pour y accueillir le premier spécimen en Languedoc-Roussillon de la plus grande espèce de nénuphar, la Victoria. D'une longueur de 60 mètres, d'une largeur de 30 m et d'une profondeur de 2,80 m (au plus profond), le grand bassin abrite des centaines de poissons.
De magnifiques carpes koïs mouchetées, dorées ou bleues, des poissons rouges sarasins, des queues de voile... évoluent dans 3500 m3 d'eau et attirent le regard des visiteurs par leur beauté et leur taille parfois surprenante. Les bassins accueillent aussi de nombreuses et magnifiques plantes de berges et plantes aquatiques : thalia, pondeterria, cypérus, nénuphars et lotus, canna, papyrus... sans oublier les célèbres nénuphars géants (l'espèce "Victoria" qui a fait la réputation du jardin de Pamplemousse sur l'île Maurice) qui sont ressemés chaque année à Saint-Cyprien. Les graines sont prélevées après la floraison et mises à germer dès février-mars dans des aquariums chauffés. Quant la température extérieure s'y prête, les jeunes pousses sont implantées dans le bassin et s'y développent tout l'été, jusqu'à atteindre des diamètres impressionnants, pour le plus grand plaisir des visiteurs.
La qualité et l'oxygénation de l'eau est maintenue par un système de filtrage à base de pouzzolane que l'eau traverse avant d'être renvoyée en haut de la cascade, à l'autre bout du bassin.
Avec ses plantes et ses poissons, le plan d'eau est le cœur et assurément l'attraction du Jardin.

 

Jardin des Arts
Avec l'installation de la première sculpture dans le Jardin des Capellans cet été, le coup d'envoi est lancé pour peupler cet écrin végétal de formes imaginées par les plus grands artistes contemporains.
"Granitoïd trans goa Koï Koï", une sculpture monumentale de 15 tonnes composée de 14 pièces de granit rose et de grès rose a été taillée au marteau piqueur, à la pointe lapidaire et au disque de diamant par Grégory Gicquel et Daniel Dewar. Cette œuvre représentant un van de routard d'un côté et une carpe de l'autre est à découvrir près de la bambouseraie...

 

         

 

Ouvert tous les jours. Entrée gratuite.
 
Novembre, décembre, janvier, février : de 13h30 à 17h
Mars, avril, octobre : de 13h30 à 18h
Mai, juin, septembre : de 13h30 à 19h
Juillet, août : de 13h30 à 20h



• Les Capellans, rue Verdi à Saint-Cyprien.
• Infos :Office municipal du Tourisme 04 68 37 32 00.
Site Internet : http://www.tourisme-saint-cyprien
Le livre sur le jardin des plantes (152 pages, 200 photos) est disponible à Grand Stade, à la Médiathèque et dans les librairies de la commune - 30 euros


 

Le parc municipal de la Prade

Cœur de notre ville littorale, poumon vert, trait d'union entre la terre et la mer... les qualificatifs ne manquent pas pour nommer cette réalisation qui a commencé en 1995. A l'époque, roseaux, marais et moustiques se partageaient l'endroit. De la cuvette recevant les eaux des terres en amont, la Prade en a gardé la configuration et le destin en cas de fortes pluies. Mais il fallait bien un projet pour se réapproprier ces 30 hectares, avec tout le respect que nous impose la préservation de nos ressources naturelles. Cette réalisation prend forme un peu plus chaque jour devant vos yeux. Le parc paysager qui vous accueille aujourd'hui est rendu à la nature... et aux générations futures ! Les 500 arbres vont se développer et créeront des oasis rafraîchissantes où il fera bon pique-niquer. Le grand bassin et le bassin d'agrément vont évoluer et devenir des biotopes, espaces de vie aquatique, animale et végétale, qui contribueront à la rêverie des flâneurs après une promenade de 2,5 km sur un sentier partagé entre piétons, cyclistes et adeptes de la glisse en rollers. Les plus sportifs emprunteront le parcours santé qui traverse la cuvette. L'éolienne, au gré des vents, renouvellera en continu l'eau des bassins, tout en accompagnant, de son doux mouvement, le bruissement des feuillages des platanes, des acacias, des albizias, des mimosas... Le bruit des cascades et, plus lointain, celui des jets majestueux du rond-point de l'étoile ponctueront cette symphonie champêtre.
Les enfants prendront plaisir à circuler à vélo ou en roller sur le sentier et ils pourront ensuite aller s'amuser sur la toute nouvelle aire de jeux installée en juillet dernier.
En parcourant la Prade, gardez tous vos sens en éveil... vous goûterez ainsi à l'enivrante sensation d'être en harmonie avec la nature... en plein cœur de ville !

 

 

 

Un parc écolo conjuguant plusieurs avantages environnementaux...
- Bassin d'orage, il reçoit les eaux pluviales des versants d'Elne et de Latour Bas Elne, évitant ainsi l'inondation des quartiers de Saint-Cyprien Plage.
- Grâce à la plantation de nombreux arbres, de toutes essences, et la réalisation d'un grand bassin d'agrément, avec flore et faune aquatique, c'est un véritable poumon vert au centre de la ville littorale.
- Sentiers multi-usage : ils permettent non seulement de faire le tour du parc, mais aussi d'aller du village à la plage en toute sécurité, à pied, à vélo, en rollers...
- Compléments d'équipements : un parcours santé et une aire de jeux, dont tous les éléments sont en bois naturel, issu d'exploitations contrôlées.
- L'éolienne : elle est destinée à capter l'eau de la nappe phréatique pour renouveler l'eau du bassin d'agrément. Il faut souligner que le jet central du grand bassin et la cascade sont en circuit fermé, limitant ainsi toute perte d'eau trop importante. L'eau ajoutée ne l'est que pour maintenir le niveau de remplissage.
- Véritable concrétisation d'un trait d'union entre la terre et la mer, le parc municipal de la Prade donne tout son sens à la naissance de la "ville littorale" de Saint-Cyprien. D'un village accroché à une station balnéaire, Saint-Cyprien s'engage dans une mutation qui fera de la ville une des vitrines de la côte méditerranéenne.

 

Vie aquatique : Plus de 500 poissons ont été introduits dans le grand bassin : carpes Koï Japonaises, Shubunkins, Sarasas, Ides, Tanches de Mongolie, poissons rouge, poissons jaune. 20 espèces de nénuphars et lotus ont été plantés dans le petit bassin.

 

Une aire de jeux et un parcours santé... écologiques !

La communauté de communes Sud Roussillon a par ces équipements apporté la touche finale à La Prade, le grand espace vert municipal au coeur de Saint-Cyprien. L'aire de jeux pour enfants de 2 à 8 ans est constituée de jeux en bois fabriqués selon la norme environnementale ISO 14001. Le bois utilisé provient de forêts exploitées pour cet usage, dans le respect de préservation des ressources naturelles. Cela ne pouvait mieux convenir à la Prade, conçue dans le même esprit. De plus, un parcours santé de près d'un kilomètre et comportant une dizaine de "stations" s'ajoute aux 2,5 kilomètres de sentiers multi-usages. Rappelons également la présence des deux bassins, peuplés de nénuphars, de lotus et de poissons d'agrément (carpes koïs, sarasa, tanches de Mongolie, shubunkin...), de l'éolienne qui puise l'eau dans le sous-sol et oxygène les bassins et de nombreux bancs pour se prélasser sous les arbres (500 végétaux ont été plantés !)... Les investissements conjugués de la municipalité et de Sud Roussillon ont donc permis d'offrir à tous, habitants et visiteurs, un parc où, des plus petits aux plus grands, chacun passera un très agréable moment.
La Prade, parking gratuit derrière la Gendarmerie, entre le village et le rond-point de l'étoile (grands jets d'eau au milieu de murs de pierre inclinés).

 

         

 

 

Pavillon bleu des plages et des ports
Saint-Cyprien c'est aussi le Pavillon Bleu des Ports depuis 1991, et le Pavillon Bleu des Plages depuis 1993.
Les actions remarquées sont, en particulier : la sensibilisation du public et des plaisanciers au respect de l'environnement, la qualité des équipements et des services, la prévention et la réduction à la source des nuisances, déchets, pollutions...
Il faut dire que pour la commune et la communauté de communes Sud Roussillon , la préservation de l'environnement est un enjeu global. Les actions sont nombreuses dans ce sens : collecte sélective, colonnes enterrées, station d'épuration ‘high tech', centre de compostage, centre de transfert, déchetterie, maîtrise des rejets polluants de la nouvelle zone technique du port... Sans oublier la mise en valeur et l'embellissement de l'ensemble du patrimoine naturel de Saint-Cyprien :
entretien des dunes des plages naturelles sud (une étude est en cours pour la préservation du cordon dunaire sur les plages sud), oxygénation des eaux du port, parc paysager de la Prade, Jardin des Plantes des Capellans, développement des sentiers multi usages, nettoyage des plages et de la voirie, distributeurs de sacs pour les déjections canine, etc.

 

 

Une zone technique « HQE » (Haute Qualité Environnementale)
Le développement du Port de Saint-Cyprien s'accélère. Après la mise en place des nouveaux anneaux dans le bassin des Capellans, les travaux de la zone technique sont en cours. Avec zéro rejet dans le milieu naturel, la récupération et le traitement des eaux usées et une déchetterie pour tous les matériaux, cette zone technique répondra aux normes européennes les plus strictes.


Saint-Cyprien... vers une 3e fleur
Des réalisations aussi exceptionnelle que le Parc municipal de la Prade et le Jardin des Plantes (dont la réputation n'est plus à faire), contribuent très largement à cette nomination. La ville est désormais en route pour la consécration avec "Trois fleurs", la distinction suprême... et la plus difficile à conquérir !

La qualité du cadre de vie et de l'environnement de Saint-Cyprien sont ainsi régulièrement reconnus au niveau départemental et régional.


« Dites-le avec des fleurs »...inscrivez-vous au concours ville fleurie

Chaque année, la Mairie et l'association LACS organisent le Concours "Mille et une fleurs pour Saint-Cyprien", qui récompense, par de nombreux lots, ceux qui contribuent à l'embellissement de la ville, en fleurissant balcons et jardins. Cette année, afin de mieux récompenser le plus grand nombre de participants, il est question de redéfinir le type de lots... Peut-être des bons d'achat chez des pépiniéristes, pour un grand nombre de candidats, avec une distinction spéciale du jury pour les meilleurs ! Toutes précisions seront données dans le règlement du concours délivré lors de l'inscription.
N'hésitez pas à vous renseigner et à vous inscrire !

Le concours est ouvert à tous les habitants, résidant en appartement ou en maisons individuelles. Le fleurissement doit être visible depuis le domaine public (rue, trottoir, place).
Une liberté totale est accordée au choix du fleurissement et des plantations, le jury se prononçant sur la qualité, l'originalité et le sens artistique des compositions.
Les inscriptions sont reçues en mairie, au cabinet du Maire, avant le 15 avril (Tél. 04 68 37 68 29).
Les participants fourniront leurs coordonnées (nom, prénom, adresse précise, numéro de téléphone, courriel éventuel).
Le jury effectuera plusieurs visites au cours des mois d'avril à juin, permettant ainsi de suivre l'évolution du fleurissement pendant toute la saison printanière.
La date de la remise des prix sera communiquée ultérieurement par courrier aux candidats.

 

 

 

A voir aussi :

Imprimer la page